Interview de la Présidente de l’UDCCAS93

Interview de Sylvine THOMASSIN, maire de Bondy et nouvellement élue présidente de l’Union Départementale  des Centres Communaux d’Action Sociale


L’Union départementale des Centres Communaux d’Action Sociale de la Seine-Saint-Denis est une association politique qui fédère les Centres Communaux d’Action Sociale du département. Elle intervient, auprès des institutions, dans le champ social en sa qualité de porte parole des CCAS. Elle décline, au niveau départemental, les missions d’animation de réseaux des CCAS assurées par l’UNCCAS au niveau national.

Conséquence logique des municipales de mars 2014, le renouvellement des instances de l’UDCCAS 93 a eu lieu le lundi 16 juin 2014 avec l’élection de Sylvine Thomassin, maire de Bondy à la tête de l’UDCCAS93.

 

Brève présentation de Sylvine Thomassin

Question :

Vous venez d’être élue, à l’unanimité des suffrages exprimés, présidente de l’Union Départementale des Centres Communaux d’Action Sociale de la Seine-Saint-Denis(UDCCAS93). Peut-on savoir les raisons qui ont motivé votre candidature pour ce poste  et quel sentiment vous anime après cette élection ?

Réponse :

J’ai toujours été convaincue que les communes devaient travailler ensemble les questions sociales pour trouver des solutions face aux problématiques socio-économiques persistantes de nos territoires à vivre. Et que cette dimension collective, nous permet d’exprimer et de défendre des intérêts communs auprès de nos partenaires.

La ville de Bondy est par ailleurs engagée depuis plusieurs années dans ce réseau départemental, j’avais envie après le travail des ABS 2012 et 2013   du CCAS de Bondy et la démarche PST engagée en ce moment, de soutenir l’idée au sein de ce réseau que l’action sociale est porteuse d’innovation sociale et que cette politique publique transversale doit être au cœur de nos mandats   politiques pour répondre aux besoins de nos habitants.

De plus, j’ai le sentiment que ce réseau est un réseau actif en phase avec les réalités socio-économiques de son territoire à vivre. Le bilan de ce réseau jeune (11 ans d’existence) est plus que positif, et j’ai également l’intime conviction qu’ensemble avec les élus de ce nouveau conseil d’administration nous pourrons le fructifier ensemble.

 

Question :

Quelles seront vos priorités pour la nouvelle mandature ?

Réponse :

Si l’on doit parler de feuille de route, voici quelques axes qu’il nous faut continuer à travailler ensemble :

– Poursuivre l’œuvre entreprise depuis 2008 et qui a valu à l’UDCCAS93 une reconnaissance de l’Union Nationale avec l’attribution à deux reprises du bonus octroyé aux Unions Départementales les plus dynamiques,

– Renforcer le partenariat avec les institutions départementales comme le Conseil général, la Caf, la CPAM, les services de l’Etat afin d’améliorer la qualité des prestations sociales et l’accès aux droits des usagers.

– Développer cette question de développement social qui a du sens sur un territoire comme celui la Seine-Saint-Denis.

C’est un défi permanent qu’il nous faut relever collectivement. Dans cette optique, l’UDCCAS 93 apportera son expertise pour promouvoir les Projets Sociaux des Territoires (PST) initiés récemment par le Conseil général sur le territoire du département.

– Et puis pour finir, Les élus nouvellement en place doivent s’approprier les nouveaux outils d’aide à la décision que sont : l’ABS, l’Observatoire Départemental des Données Sociales -ODDS- pour mieux répondre aux attentes de nos habitants.

 

Question :

Les dernières élections municipales ont modifié sensiblement les équilibres politiques sur le département. Cette situation peut-elle, selon vous, générer des clivages politiques dans les orientations en matière de politique sociale ?

Réponse :

J’inscris mon mandat de présidente sur les valeurs que ce réseau porte, des valeurs de solidarité, de réponse à des besoins sociaux, de l’accès aux droits pour les plus fragiles socialement. Je suis persuadée que ces valeurs transcendent les clivages politiques. Le conseil d’administration de l’UDCCAS doit permettre ainsi l’expression plurielle à partir du moment où celle-ci soutient et porte les intérêts de ce réseau.

Nous devons montrer à l’ensemble de notre réseau, ces villes adhérentes nombreuses, que ce réseau est capable de décliner des orientations en matière de politique sociale sur de l’analyse, de l’observation sociale, c’est d’ailleurs un des axes prioritaires de ce nouveau mandat.

Une exigence pour les élus locaux d’accompagner les changements de gouvernance   territoriale, de mieux cerner les enjeux de demain, et d’affiner leur connaissance de ce département, si ce n’est déjà le cas.

Je suis convaincue, que je serais accompagnée au mieux par les élus en charge des politiques sociales sur leurs villes et par le réseau des professionnels des CCAS, désireux de contribuer à la construction de celles-ci.

 

Propos recueillis par l’UDCCAS 93

Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv