A Saint-Denis, la Maison des Parents fête ses un an

Après un an de mise en pratique, cette structure expérimentale, centrée sur les besoins des parents, livre ses premiers enseignements.  

Fathia, Gabrielle et Gaëlle discutent à bâtons rompus. Pourtant, il y a quelques minutes encore, elles ne se connaissaient pas encore. Leur point commun ? Elles sont toutes les trois des mamans dionysiennes venues spontanément participer à un moment d’échange et de convivialité, « Thé ou café », organisé par la Maison des Parents. Cette structure « atypique et expérimentale », rattachée à la direction des Solidarités de la Ville de Saint-Denis, a ouvert il y a un an et se veut un « lieu destiné aux parents, pour les soutenir mais aussi leur offrir des moments de détente », explique la responsable Oriane Delivre.

Du mardi au vendredi, les parents sont accueillis par un agent qui les informe ou, en cas de difficulté, les oriente vers un entretien individuel avec Wahid Sahli, responsable adjoint et éducateur spécialisé. Chaque mois, un calendrier d’animations gratuites animées par des intervenants extérieurs spécialisés est mis en place. Au programme, soutien à l’allaitement, atelier cuisine en famille, atelier théâtre pour les parents, contes ou encore temps d’échange spécial «adolescence » ou « père en solo ». Le samedi matin, c’est l’heure de l’accueil parent-enfant, sur le modèle de la Maison Verte développée par Françoise Dolto. Enfin, à destination des professionnels cette fois, la structure assure toute l’année une mission de lieu ressource.

Une garde d’enfants pendant les activités

Après un an d’existence, sous la houlette d’un comité de pilotage composé de huit élus – Solidarités mais aussi Enfance, Proximité dans les quartiers, Santé, etc.- la structure se prévaut d’une bonne affluence. Soit près de 900 passages à l’accueil, 1000 participations aux activités, 45 entretiens d’écoute, 70 passages dans le cadre d’événements organisés par des parents et près de 600 passages de professionnels. Avec, selon les activités, « une diversité de publics », selon Oriane Delivre, avec des « parents issus de milieux populaires, parfois en grande précarité sociale ou économique, et des classes moyennes ». A l’image des quartiers alentours où coexistent ces types de population.

L’expérimentation livre également ses premiers enseignements. D’abord, la nécessité de proposer une garde d’enfants pendant les activités. « Sinon l’attention des parents est sans cesse ailleurs, sans compter qu’ils ont parfois du mal à s’exprimer librement sur certaines questions devant leur progéniture. Cela résout également le casse-tête de la fratrie, quand un enfant n’a pas l’âge requis pour participer à l’activité », explique la responsable. Egalement, les temps d’accueil libre – hors activités – ont été circonscrits à des créneaux restreints. « Un accueil libre plus large, pour être assuré correctement, aurait nécessité des ressources en personnel trop importantes », estime Oriane Delivre. Enfin, le besoin de renforcer les activités du week-end s’est vite ressenti. « Ce qui nous permet d’atteindre un double public : les parents qui travaillent, et les pères ».

La Maison des Parents
29, rue Gabriel Péri
Tél. : 01 49 33 68 55
Maison.desparents@ville-saint-denis.fr
 
 
Powered by WordPress | Designed by: suv | Thanks to toyota suv, infiniti suv and lexus suv